confinement-veillons-a-la-qualite-de-lair-interieur-de-nos-logements
Informations
Lundi 20 avril à 11h00
75 minutes
271 inscrits
Confinement : veillons à la qualité de l’air intérieur de nos logements
Depuis le 17 mars, la France vit confinée. Les effets de cette restriction sur la qualité de l’air extérieur, dû à la baisse du nombre de nos déplacements, ne se sont pas fait attendre. Pour exemple en Ile-de-France, la qualité de l’air s’est améliorée d’environ 30%.

Néanmoins, le confinement auquel nous sommes soumis va augmenter mécaniquement notre exposition aux polluants et allergènes présents dans notre logement. La première raison est que nous y passons, évidemment, plus de temps. La seconde raison, en lien avec le fait que nous sommes plus nombreux à y vivre au quotidien, est l’augmentation de certaines activités potentiellement émissives de polluants (bricolage, tâches ménagères…), ou bien d’humidité (douche).

Il est donc important de veiller à la bonne qualité de l'air intérieur, de s’assurer que l’air respiré à longueur de journée est le plus sain possible afin d’éviter une pollution en plus du stress de la situation.

Mais alors quels sont les bons gestes pour améliorer la qualité de l'air chez soi ?
Présenté par
Martine Bochaton
Responsable de l’activité Santé Environnement et Conseillère Médicale en Environnement Intérieur à la Mutualité Française-Bourgogne-Franche-Comté
Financé par
HAPPYVISIO
Lundi 20 avril à 11h00
1h15
271 inscrits
Financé par
HAPPYVISIO
Depuis le 17 mars, la France vit confinée. Les effets de cette restriction sur la qualité de l’air extérieur, dû à la baisse du nombre de nos déplacements, ne se sont pas fait attendre. Pour exemple en Ile-de-France, la qualité de l’air s’est améliorée d’environ 30%.

Néanmoins, le confinement auquel nous sommes soumis va augmenter mécaniquement notre exposition aux polluants et allergènes présents dans notre logement. La première raison est que nous y passons, évidemment, plus de temps. La seconde raison, en lien avec le fait que nous sommes plus nombreux à y vivre au quotidien, est l’augmentation de certaines activités potentiellement émissives de polluants (bricolage, tâches ménagères…), ou bien d’humidité (douche).

Il est donc important de veiller à la bonne qualité de l'air intérieur, de s’assurer que l’air respiré à longueur de journée est le plus sain possible afin d’éviter une pollution en plus du stress de la situation.

Mais alors quels sont les bons gestes pour améliorer la qualité de l'air chez soi ?
Présenté par
Martine Bochaton
Responsable de l’activité Santé Environnement et Conseillère Médicale en Environnement Intérieur à la Mutualité Française-Bourgogne-Franche-Comté